Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 10:13

Tatiana du 21 ème siècle :). Avec les sous-titres en allemand.

Почитайте комментарии на youtube....

О, какое глумление над великой русской классикой :) !

Как посмели, прусаки бессовестные ?!? :D

 

Un reportage très interessant à la fin. Mais en allemand :).

23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 11:11
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 10:39
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 11:24

Смотреть онлайн Онегин / Onegin (1999) бесплатно и без регистрации :

 

http://kinobanda.net/film/700

Чрезвычайно интересная лекция

22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 11:00

Отрывок из Кинофильма "Онегин"

Voici la quintessence de l'âme russe. Pour une fois les Américains en ont compris quelque chose :).

 

Авторы фильма не предлагают экранизацию романа, не пытаются пересказать средствами кино великое произведение А.С.Пушкина, а дают свое представление о нем. Классическому сюжету фильм остается верен (не считая мелочей, вроде именин Татьяны, снятых летом), но излагается прозой.

 

Любопытна история создания фильма.

Много лет назад актер Рэйф Файнс впервые прочитал "Евгения Онегина". Потрясенный историей любви Онегина и Татьяны, Рэйф решил непременно перенести ее на экран и сыграть заглавную роль.

 

Прошли годы, актер нашел деньги и уговорил свою сестру Марту взяться за постановку фильма. Режиссёр: Марта Файнс

 

В фильме снимались: Рэйф Файннс, Харриэт Уолтер, Айрин Уорт, Элун Армстронг, Мартин Донован, Лив Тайлер, Лина Хэди, Тоби Стивенс, Джейсон Уоткинс, Саймон МакБернет

Смотреть онлайн Онегин / Onegin (1999) бесплатно и без регистрации :

http://kinobanda.net/film/700

14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 17:07
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 11:15

Шедевры мирового музыкального театра.

Рене Флеминг, Дмитрий Хворостовский, Рамон Варгас в опере П.И.Чайковского "Евгений Онегин"

Запись - Метрополитен Опера (2007).

Исполнители: хор и оркестр театра "Метрополитен-опера".

В главных партиях: Онегин - Дмитрий Хворостовский.

Татьяна - Рене Флеминг,

Ленский - Рамон Варгас.

Вступительное слово Святослава Бэлзы.

Экранизация одноименной оперы Петра Чайковского по роману в стихах Александра Пушкина, музыкальный руководитель и дирижер Борис Хайкин.

Первая премия актрисе А.Шенгелая, вторая премия оператору Е.Шапиро, первая премия звукооператору Г.Эльберту на 2-м МКФ (1959).

Диплом фильму на XIII МКФ в Эдинберге, Шотландия (1960).

 

Mon article précédent :

http://lerusseaudeladesmots.over-blog.com/article-100697804.html

La lettre de Tatiana

Lettre de Tatiana à Onéguine (extrait)

Je vous écris, est-ce assez clair ?

Que reste-t-il encore à dire ?

Il se pourrait que je m'attire

Ainsi votre dédain amer.

 

Pourtant si vous pouviez comprendre

Mon triste destin d'ici-bas,

Vous ne m'abandonneriez pas.

 

D'abord j'ai pensé me défendre,

J'aurais voulu dissimuler,

Pour vous mes sentiments sincères.

 

Sachez que j'aurais su me taire

Si de vous voir, de vous parler,

J'avais l'espoir. J'eusse rêvé

 

Toujours, toujours à nos rencontres,

Mais dans ce pays isolé

Vous semblez être un exilé.

 

C'est trop distant que l'on vous montre,

Et bien qu'heureux vous accueillant,

Nous n'avons rien de très brillant.

5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 17:40
Répétition publique Eugène Onéguine de Tchaïkovski

 Autour de Eugène Onéguine de Tchaïkovski

 

Répétition publique

dans le cadre des Journées Européennes de Tous à l'Opéra

 

Samedi 9 mai 2015 à 19h30

Théâtre Graslin de Nantes

En fonction des places disponibles

 

Ouverture des portes dès 19h

 

Angers Nantes Opéra participe à Tous à l’Opéra ! A l’occasion des Journées Européennes de l’Opéra, samedi 9 mai 2015 à 19h30, et tandis que se déroulent les répétitions de Eugène Onéguine de Tchaïkovski, au Théâtre Graslin, Angers Nantes Opéra a choisi d’ouvrir au public – en fonction des places disponibles - une « italienne » ou répétition musicale avec les solistes, le Chœur d’Angers Nantes Opéra et l’Orchestre national des Pays de la Loire, sous la direction de Lukasz Borowicz.

Déroulé de la répétition publique :

Entrée dans la salle du Théâtre Graslin dès 19h Début de la répétition publique à 19h30

Fin de la répétition publique à 21h.

Entrée libre dans la mesure des places disponibles.

http://www.tous-a-lopera.fr/2015/

 

Qu'est ce qu'une Italienne ? A l’opéra, l’italienne est la première répétition des chanteurs et du chœur, avec l’orchestre. Elle intervient après cinq semaines environ de répétitions consistant en l’élaboration et la mémorisation de la mise en scène (les chanteurs étant tenu de connaître par cœur leur rôle pour la « Musicale » : le premier jour des répétitions) par les chanteurs comme, en coulisse par les techniciens, sous la direction du metteur en scène et de son équipe et en présence du chef d’orchestre. Cette première série de répétitions est accompagnée au piano et se conclue par une « Générale piano », ou premier filage de l’opéra, en costumes, dans le décor et avec les premiers essais des effets lumière. En parallèle, l’orchestre aura travaillé sous la conduite du chef d’orchestre pendant cinq répétitions, appelées « lecture orchestre». Après l’Italienne, les répétitions se poursuivent avec l’orchestre ; elles sont appelées les « scènes orchestre », durent pendant une semaine environ. A l’issue se déroulent deux derniers filages avant la Première représentation : la pré-générale et la générale.

 Eugène Onéguine

En cette noble Russie de la fin du XVIIIe siècle, l’amour ne semble qu’un jeu cruel où d’innocentes jeunes filles risquent leurs sentiments pour de puérils débauchés qui misent leur vie en duel. Tatiana, si fraîche, trop pure, y perdra sa passion pour ce prétentieux Onéguine qui s’étourdit de frivolités et qui, dans un duel irréfléchi, sacrifie son ami Lenski qui devait épouser l’aimante Olga. Ni les ors des salons, ni les rires insouciants des bals, n’empêcheront les cœurs de se fermer et l’amour d’y étouffer. Le temps n’y pourra rien. Le repentir non plus. Il sera à jamais trop tard. Tchaïkovski, dont toute la musique est portée à la théâtralité, aux noires ampleurs romantiques, par sa nature sensible et tourmentée, ne peut que se complaire dans le drame de Pouchkine dont l’orchestre suit avec ferveur les méandres, le parfum russe des chants et danses, les climats aussi changeants que les saisons. Et quand le silence se fait, pesant, les personnages s’y avancent avec prudence, conscients que l’inévitable dans lequel ils se sont engagés a la puissance du destin, avant de s’y mettre à nu en des airs au lyrisme bouleversant de sincérité. Eugène Onéguine de Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893), Scènes lyriques en trois actes et sept tableaux d’après Eugène Onéguine, roman en vers de Alexandre Pouchkine. Créé au Théâtre Maly de Moscou, le 29 mars 1879. Direction musicale Lukasz Borowicz Mise en scène Alain Garichot

Réprésentations :

Nantes - Théâtre Graslin

Mardi 19, jeudi 21, dimanche 24, mardi 26, jeudi 28 mai 2015

 

Angers - Le Quai Dimanche 14, mardi 16 juin 2015

En semaine à 20h, le dimanche à 14h30

Réservations

Nantes 02 40 69 77 18 / Angers 02 41 22 20 20

www.angers-nantes-opera.com

16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 14:13

Scènes lyriques - en trois actes et sept tableaux.

Livret de Piotr Ilitch Tchaïkovski et Constantin Chilovski

d’après Eugène Onéguine, roman en vers de Alexandre Pouchkine.

Créé au Théâtre Maly de Moscou, le 29 mars 1879.

 

A Nantes / Théâtre Graslin

mardi 19, jeudi 21, dimanche 24, mardi 26, jeudi 28 mai 2015

 

Production de l’Opéra de Nancy et de Lorraine, créée à Nancy le 19 avril 1997.

[Opéra en russe avec surtitres en français]

http://www.angers-nantes-opera.com/eugene.html

27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 21:43

Письмо Татьяны к Онегину

 Александр Сергеевич Пушкин

Письмо Татьяны к Онегину

 

 

Я к вам пишу – чего же боле?
Что я могу еще сказать?
Теперь, я знаю, в вашей воле
Меня презреньем наказать.

Но вы, к моей несчастной доле
Хоть каплю жалости храня,
Вы не оставите меня.

Сначала я молчать хотела;
Поверьте: моего стыда
Вы не узнали б никогда,
Когда б надежду я имела
Хоть редко, хоть в неделю раз
В деревне нашей видеть вас,
Чтоб только слышать ваши речи,
Вам слово молвить, и потом
Все думать, думать об одном
И день и ночь до новой встречи.
Но, говорят, вы нелюдим;

В глуши, в деревне всё вам скучно,

А мы... ничем мы не блестим,
Хоть рады вам и рады простодушно.

 

Зачем вы посетили нас?
В глуши забытого селенья
Я никогда не знала б вас,
Не знала б горького мученья.
Души неопытной волненья
Смирив со временем (как знать?),
По сердцу я нашла бы друга,
Была бы верная супруга
И добродетельная мать.

 

Другой!.. Нет, никому на свете
Не отдала бы сердца я!
То в высшем суждено совете...
То воля неба: я твоя;
Вся жизнь моя была залогом
Свиданья верного с тобой;
Я знаю, ты мне послан богом,
До гроба ты хранитель мой...
Ты в сновиденьях мне являлся,
Незримый, ты мне был уж мил,
Твой чудный взгляд меня томил,
В душе твой голос раздавался
Давно...нет, это был не сон!
Ты чуть вошел, я вмиг узнала,
Вся обомлела, заплыла
И в мыслях молвила: вот он!
Не правда ль? Я тебя слыхала:
Ты говорил со мной в тиши,
Когда я бедным помогала
Или молитвой услаждала
Тоску волнуемой души?
И в это самое мгновенье
Не ты ли, милое виденье,
В прозрачной темноте мелькнул,
Проникнул тихо к изголовью?
Не ты ль, с отрадой и любовью,
Слова надежды мне шепнул?
Кто ты, мой ангел ли хранитель,
Или коварный искуситель:
Мои сомненья разреши.

Быть может, это все пустое,
Обман неопытной души!
И суждено совсем иное...
Но так и быть! Судьбу мою
Отныне я тебе вручаю,
Перед тобою слезы лью,
Твоей защиты умоляю...
Вообрази: я здесь одна,
Никто меня не понимает,
Рассудок мой изнемогает,
И молча гибнуть я должна.
Я жду тебя: единым взором
Надежды сердца оживи
Иль сон тяжелый перерви,
Увы, заслуженный укором!

 

Кончаю! Страшно перечесть...
Стыдом и страхом замираю...
Но мне порукой ваша честь,
И смело ей себя вверяю...

 

 

 

Eugène ONEGUINE

Traduit du Russe par Jean-Louis BAKES

pages 114 à 117

Édition : Folio

 

 

 

31

( ... )

 

LETTRE DE TATIANA A ONEGUINE

 

Je vous écris; voilà. C'est tout.

Et je n'ai plus rien à vous dire.

Maintenant, je sais, vous pouvez

Me mépriser pour me punir.

 

Mais vous aurez pour mon malheur

Juste un petit peu de pitié.

Vous ne m'abandonnerez pas.

Au début, je voulais me taire.

 

Croyez-moi : vous n'auriez  jamais

Rien su de ce qui fait ma honte,

Si j'avais pu avoir  l'espoir

De vous voir dans notre village

 

Peut-être une fois par semaine,

Juste d'entendre votre voix,

De vous dire un mot, pour, ensuite,

Jour et nuit, penser et penser,

 

Jusqu'à ce que vous reveniez.

Oui, mais on vous dit misanthrope.

Notre campagne vous ennuie.

 

Ce que nous offrons est bien peu.

Mais nous vous l'offrons de bon coeur.

 

Il a fallu que vous veniez.

Perdue au fond de mon village,

J'aurais pu ne pas vous connaître,

Ignorer cet affreux tourment.

 

Le trouble de mon coeur naïf

Aurait passé avec le temps

( Qui sait ? ) et j'aurais rencontré

Un compagnon ; j'aurais été

Fidèle épouse et bonne mère.

 

Un autre ! Non, personne au monde.

Mon coeur n'était pas fait pour eux.

Le ciel en avait décidé ;

Il l'a voulu : je suis à toi.

Toute ma vie fut la promesse

De cette rencontre avec toi.

C'est Dieu qui t'envoie, je le sais

Pour me garder jusqu'à la mort...

Tu apparaissais dans mes rêves ;

Sans te voir, je te chérissais.

Ton regard me faisait languir,

Ta voix résonnait dans mon âme

Depuis toujours... En vérité

Je t'ai reconnue tout de suite.

Ce fut en moi un froid, un feu,

Et dans mon coeur, j'ai dit : c'est lui !

Je t'entendais, tu le sais bien.

Tu me parlais dans le silence,

Quand j'allais secourir les pauvres

Ou quand la prière apaisait

L'angoisse de mon âme en peine.

Et maintenant, à l'instant même,

C'est toi qui vient de te glisser,

Chère vision, dans la pénombre,

De te pencher à mon chevet,

De me dire des mots d'espoir,

Ces mots d'amour qui me consolent.

Qui es-tu ? Mon ange gardien ?

Ou le perfide tentateur ?

Je doute. Viens me rassurer.

Tout cela, serait-ce un mirage ?

Mon âme naïve se trompe !

Et l'avenir sera tout autre ...

Eh bien ! J'y consens ! A jamais

Je te confie ma destinée.

Je suis là devant toi, je pleure.

Protège-moi, je t'en supplie.

Songe que je suis seule ici,

Que personne ne me comprend.

Songe que ma raison s'égare,

Que je vais mourir sans rien dire.

Je t'attends, que, d'un seul regard,

Tu rendes l'espoir à mon coeur,

Ou qu'un reproche mérité,

Hélas ! mette fin à mon rêve.

 

J'achève. J'ai peur de relire...

Je frémis de peur et de honte...

Mais je compte sur votre honneur.

Hardiment, je me fie en lui.

 

( ... )

 

 

Traduction d'André Markowicz ici

 

Galina Vishnevskaya - Tatyana's Letter Scene part 1

Привет !

  • : Le Russe au-delà des mots
  • Le Russe au-delà des mots
  • : Ce blog est destiné aux personnes qui s'intéressent à la culture et à la langue russes. Je vous propose les informations culturelles pour vivre "russe" à Nantes, dans sa région ou ailleurs.
  • Contact

Rechercher